Tract d’AL Brest

Pour une rentrée de combat !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les classes populaires peuvent se réjouir de l’éviction de Sarkozy qui, lui et sa bande de rapaces, ont pendant cinq ans mené une politique ultralibérale de destruction des droits sociaux au service de la bourgeoisie (paquet fiscal etc.) et de liquidation des services publics. Par contre, la désillusion est grande pour tous ceux qui ont cru que François Hollande s’attaquerait réellement à la finance et réduirait les inégalités.

Aucun changement pour les travailleurs, les chômeurs et les précaires

Quatre mois après son élection, ce sont encore et toujours les classes populaires qui encaissent les coups pour satisfaire les intérêts des banquiers, des actionnaires et des patrons.

Le PS n’a eu de cesse de provoquer l’écoeurement et le dégoût autour de lui tant les avancées qu’il a proposées sont insignifiantes et trahissent sa volonté de ne pas bousculer les exploiteurs. Quelques exemples en plus de la diminution du prix de l’essence de...6 centimes.

Douche froide

- Augmentation dérisoire du SMIC de 2%. Soit uniquement 0,6% de plus si on compte l’inflation : un bras d’honneur à tous les smicards !
- Les licenciements, dans des entreprises qui réalisent pourtant des profits, continuent actuellement sous le gouvernement « socialiste ».
- Poursuite par Manuel Valls de la politique xénophobe de ses prédécesseurs de l’UMP, qui annonce une politique « ferme » de régularisation « au cas par cas », où l’étranger est toujours présenté comme responsable des problèmes sociaux.

Sans-papiers

À Brest, nous avons déjà participé ensemble aux luttes auto-organisées pour le respect des droits des demandeurs d’asile et force est de constater que la situation sur le terrain entre l’UMP et le PS au pouvoir est identique. Nous réaffirmons notre soutien à la régularisation de tous les sans-papiers.

En ne prenant pas de mesure sociale significative et en permettant la mise en concurrence des salariés légaux et illégaux, le nouveau gouvernement fait le terreau de l’extrême droite, qui profitera des carences sociales de la gauche.

Un gouvernement pronucléaire

Quand aux mesures écologiques, le gouvernement ne fait même pas semblant d’en prendre et décrit le nucléaire comme « une énergie d’avenir » …

Pourtant l’heure n’est pas à la résignation, mais à l’insoumission et à la rébellion puisque le futur n’est pas écrit ! Ce changement si absent, imposons-le par la lutte sociale !

Unité !

Compte tenu de la violence sociale qui accompagne la crise économique actuelle, nous, militantes et militants anticapitalistes du NPA Brest (Nouveau Parti Anticapitaliste) et d’AL Brest (Alternative Libertaire), nous pensons qu’il n’est de tâche plus urgente pour tous les anticapitalistes que l’union et le travail en commun, dépassant nos divergences politiques.

C’est en ce sens que nous appelons au rassemblement pour peser ensemble dans le rapport de force contre le PS, la classe bourgeoise et ses institutions.

Alternative Libertaire Brest , Nouveau Parti Anticapitaliste Brest

Tract AL NPA Brest 15-09-12
 
☰ Accès rapide
Retour en haut